Les nominations 2013
MEILLEUR FILM
AMOUR de Michael Haneke
DE ROUILLE ET D’OS de Jacques Audiard
CAMILLE REDOUBLE de Noémie Lvovsky
HOLY MOTORS de Leos Carax
LES ADIEUX A LA REINE de Benoît Jacquot

MEILLEUR REALISATEUR
JACQUES AUDIARD pour De rouille et d’os
LEOS CARAX pour Holy Motors
MICHAEL HANEKE pour Amour
NOEMIE LVOVSKY pour Camille redouble
CYRIL MENNEGUN pour Louise Wimmer


MEILLEUR SCENARIO
JACQUES AUDIARD, THOMAS BIDEGAIN pour De rouille et d’os
LEOS CARAX pour Holy Motors
BENOIT JACQUOT, GILLES TAURAND pour Les Adieux à la Reine
NOEMIE LVOVSKY, MAUD AMELINE, PIERRE-OLIVIER MATTEI, FLORENCE SEYVOS pour Camille redouble
VALERIE ZENATTI, THIERRY BINISTI pour Une bouteille à la mer


MEILLEURE ACTRICE
MARION COTILLARD pour De rouille et d’os de Jacques Audiard
CATHERINE FROT pour Les saveurs du palais de Christian Vincent
NOEMIE LVOVSKY pour Camille redouble de Noémie Lvovsky
CORINNE MASIERO pour Louise Wimmer de Cyril Mennegun
EMMANUELLE RIVA pour Amour de Michael Haneke


MEILLEUR ACTEUR
GUILLAUME CANET pour Une vie meilleure de Cédric Kahn
DENIS LAVANT pour Holy Motors de Leos Carax
JEREMIE RENIER pour Cloclo de Florent Emilio Siri
MATHIAS SCHOENAERTS pour De rouille et d’os de Jacques Audiard
JEAN LOUIS TRINTIGNANT pour Amour de Michael Haneke


MEILLEUR ESPOIR FEMININ
AGATHE BONITZER pour Une bouteille à la mer de Thierry Binisti
JUDITH CHEMLA, JULIA FAURE, INDIA HAIR pour Camille redouble de Noémie Lvovsky
IZIA HIGELIN pour Mauvaise fille de Patrick Mille
SOFIIA MANOUSHA pour Le noir (te) vous va si bien de Jacques Bral
SOKO pour Augustine d’Alice Winocour


MEILLEUR ESPOIR MASCULIN
CLEMENT METAYER pour Après mai d’Olivier Assayas
STEPHANE SOO MONGO pour Rengaine de Rachid Djaïdani
PIERRE NINEY dans Comme des frères d’Hugo Gélin
MAHMOUD SHALABY pour Une bouteille à la mer de Thierry Binisti
ERNST UMHAUER pour Dans la maison de François Ozon


MEILLEUR FILM FRANCOPHONE (Hors de France)
A PERDRE LA RAISON de Joachim Lafosse
LAURENCE ANYWAYS de Xavier Dolan
LA PIROGUE de Moussa Touré
L’ENFANT D’EN HAUT de Ursula Meier
MONSIEUR LAZHAR de Philippe Falardeau

Les Lumières 2012
Les Lumières 2011
Les Lumières 2010
L'Académie des Lumières
Vign_equipe04
Organisés par l’Académie des Lumières qui a vu le jour en 1995 à l'initiative de Daniel Toscan du Plantier et du journaliste américain Edward Behr, les Prix Lumières récompensent le cinéma français et francophone. 
 


À l'image des Golden Globe Awards décernés chaque année par l'Association de la presse étrangère de Hollywood, l'Académie des Lumières veut souligner le grand intérêt que porte au cinéma français la presse internationale largement représentée à Paris.
 


Les Prix Lumières sont dessinés et modelés par l’artiste Joëlle Bellet. Spécialisée dans la sculpture bestiaire, Joëlle Bellet a imaginé une panthère, animal qui, dans son imagination, surgit de l’ombre à la lumière et qui s’accorde ainsi parfaitement à l’ambiance de la cérémonie. Autrefois réalisée en plâtre-marbre, la panthère sera constituée, pour la première année, de résine patinée afin de s’approcher d’un bronze traditionnel. Sculptée une par une par l’artiste, chaque pièce est unique.
Vign_toscan

A l'occasion de la 4e Cérémonie des Lumières
Paroles  des fondateurs


"En tant que président d’Unifrance, j’ai souhaité, en créant les ‘Lumières’ avec Edward Behr, mobiliser la presse internationale autour du cinéma français. Nous avons pris pour modéle, comme Georges Cravenne l’a fait il y a 24 ans en créant les Césars dans l’esprit des Oscars américains, les Golden Globe qui ont lieu chaque année aux USA.

Nous avions tous les atouts en main pour réussir ce projet : Paris est, après New York et Bruxelles, et avec 1100 journalistes accrédités, la ville au monde où la presse internationale est la mieux représentée. Par ailleurs, le cinéma français entretient depuis toujours des relations exceptionnellement fortes avec les médias du monde entier et il n’y avait aucune raison pour que les correspondants parisiens ne fassent pas preuve de la même curiosité. En fin, ‘les Lumières’ intéressent les talents et professionnels français, car elles leur permettent d’établir un contact privilégie avec celles et ceux qui vont les aider à se faire connaître."

Daniel Toscan du Plantier


"Pour avoir moi-même parfois mélangé les genres, je mesure le légitime courroux des professionnels du cinéma face aux jugements spécieux et souvent arbitraires de journalistes pressés, limités par le manque de temps et encore plus par le manque de culture cinématographique.

De quel droit disposent ces touche-à-tout pour juger, entre deux papiers traitant de crises diverses, des qualités d’un film qui a exigé, lui, des mois, voire des années de préparation et de travail ?

C’est pourtant ce que nous nous apprêtons à faire…pour la quatrième fois.
Les correspondants étrangers en poste à Paris, aux nationalités et aux cultures si diverses, responsables de l’établissement du palmarès des ‘Lumières’ sont pleinement conscients d’exprimer un regard hautement subjectif. Mais cette mission leur tient à coeur, parce que le cinéma est, pour la plupart d’entre eux, la fenêtre par laquelle ils ont appris à regarder la société française et essayé d’appréhender sa réalité d’aujourd’hui.

L’Académie des ‘Lumières’ a une belle histoire. Elle s’est écrit au début grâce à l’enthousiasme de mes confrères et continue de s’écrire parce que les talents et les professionnels français nous ont fait confiance. Cette confiance est aujourd’hui récompensée par l’arrivée de France 2, qui va faire des ‘Lumières’ l’un des temps forts de la vie du cinéma en France."

Edward Behr
Nous remercions tous nos partenaires...
Vign_26h3-2
Créer un site avec WebSelf